Geneviève Leclerc

Originaire de Gatineau, Geneviève Leclerc chante depuis toujours. Elle a 13 ans quand elle décroche son premier rôle dans une comédie musicale, Les enfants de Don Quichotte. Dès lors, sa route est tracée : c’est sur scène et en musique qu’elle fera sa vie. Pour parfaire son talent, elle poursuivra des études en théâtre musical au Collège Lionel-Groulx avant de joindre l’ESTHEM, l’école de Robert Marien.

À l’issue de ces formations, cette interprète d’exception vit ses premières expériences professionnelles sur les scènes de divers bateaux de croisière, un peu partout à travers le monde. Un périple qui durera sept ans. Rentrée au port, elle repart deux ans sur les routes canadiennes et américaines, notamment avec Les Misérables. Mais, la maison et les siens lui manquent et Geneviève poursuit un nouveau rêve : mener une carrière chez elle.

En 2016, elle se lance ainsi dans l’aventure La Voix, charme les quatre coachs aux Auditions à l’aveugle, et confie son destin à Marc Dupré. Elle séduira des millions de téléspectateurs et donnera de grands frissons à tout le Québec. Sa relecture saisissante de Je suis malade constituera l’un des moments forts de cette quatrième saison.

Après La Voix, les nouvelles opportunités se succèdent et contribuent à ancrer encore davantage Geneviève dans le cœur des Québécois. Et même au-delà des frontières ! À l’automne 2016, elle vit une incroyable expérience : elle s’envole vers la Russie à l’invitation de Michel Legrand. Aux côtés de ce maître trois fois oscarisé, elle interprète, à Moscou et Saint-Pétersbourg, ses chansons extraites du mythique Les Parapluies de Cherbourg avec le chanteur grec George Perris.

Son premier disque solo, Portfolio, est lancé le 24 mars 2017. Un album envoûtant marqué par des interprétations touchantes au service de grands textes et composé de reprises comme de chansons originales. Portfolio est chaleureusement accueilli, par la critique et le public, et le spectacle qui suivra sa parution sera par ailleurs finaliste au 40e Gala de l’ADISQ pour le Félix 2018 du Spectacle de l’année anglophone. Trois ans après avoir été dirigée par René Richard Cyr dans Belles Sœurs : The Musical, Geneviève Leclerc renouait avec le metteur en scène pour ce premier concert salué. « Un spectacle qui met pleinement en valeur les acquis de l’artiste : puissance vocale et théâtralité », écrivait Caroline Vigeant dans Le Journal de Montréal ; « Une performance époustouflante du début à la fin ! » renchérira Samuel Pradier dans le Échos-Vedettes.

Depuis le début de 2018, en plus de Portefolio, elle présente sur scène Avec le temps, un concert acoustique et intime, qu’elle a conçu à la suite d’un deuil douloureux. Seule en compagnie de son pianiste Nick Burgess, elle livre, au fil de nombreuses immortelles de la chanson francophone — des Moulins de mon cœur au Parc Belmont —, une histoire vibrante, passionnante et chargée d’émotion.

L’année 2018 marquera également la sortie de son deuxième album Celle que je suis, le 9 novembre. Elle y tend une collection de relectures et de chansons inédites, revues avec une sensibilité extrême, portée par cette voix riche de nuances et de puissance. Le pianiste, arrangeur et compositeur Blair Thomson réalise ce nouveau disque. Celui qui a signé les orchestrations des concerts de Half Moon Run et de Michel Rivard avec l’Orchestre symphonique de Montréal y propose des arrangements de cordes grandioses, exécutés par un ensemble de 28 musiciens praguois. Ils subliment chacune des 12 chansons de Celle que je suis.

Forte d’une longue expérience en théâtre musical, Geneviève Leclerc sait, comme nulle autre, s’emparer d’une chanson et la faire sienne, livrant avec énormément d’authenticité et de justesse chacune de ses interprétations. Une artiste vraie, généreuse, d’une grande crédibilité, qui transcende les genres et chavire tous les publics.

 

© 2018 Geneviève Leclerc - Tous droits réservés
CONTACTS | MÉDIAS
Conception web sbrstudio.com